Jeûne de Daniel

du 2 au 22 février : trois semaines pour s’approcher de Dieu !

Pourquoi jeûner ?

Jeûner, c’est tout simplement se priver de nourriture (et quelquefois de boisson) pendant un certain temps pour se centrer sur Dieu et se consacrer entièrement à lui. Le jeûne est une forme particulièrement intense de la prière. 

On trouve de nombreux exemples de jeûnes dans la Bible. C’est souvent en situation de détresse que des hommes et des femmes ou même le peuple de Dieu dans son ensemble jeûnent et prient. Jésus enseigne sur le jeûne dans le Sermon sur la montagne. Pour lui, il fait partie de la vie de disciple comme la générosité et la prière. 

Dans la Bible, le jeûne dure de un à quarante jours. Par contre, il n’apparaît pas comme un rituel qui serait imposé à une certaine fréquence. C’est avant tout un choix personnel. 

Pratiquement, on trouve trois formes de jeûne :

• Le jeûne total : cette forme sans nourriture et sans eau est très rare dans la Bible. 

• Le jeûne « normal » : sans nourriture mais avec boissons. 

• Le jeûne partiel : on s’abstient de certaines aliments. 

Pourquoi le jeûne de Daniel ?

Daniel nous donne l’exemple d’un jeûne partiel sur trois semaines. C’est intéressant parce qu’il permet de continuer ses activités et son travail tout en étant particulièrement réceptif au Seigneur.

Daniel était en déportation à Babylone. Il comprend alors que Dieu a promis une délivrance et un retour en terre promise. Daniel prie et jeûne dans le sens des promesses de Dieu : 

Je ne mangeai aucun mets délicat, il n’entra ni viande ni vin dans ma bouche, et je ne m’oignis point jusqu’à ce que les trois semaines fussent accomplies. (Daniel 10,3)

Aspects pratiques du jeune de Daniel

Pratiquement, adapté à notre contexte, on va s’inspirer des points suivants : 

• On renonce à la viande, au poisson, etc.

• On évite le vin ou l’alcool en général. On remplace les sodas par des jus de fruits et de l’eau. 

• On privilégie les légumes, les féculents, les fruits, des soupes et bouillons, etc.

Et surtout, on renonce à certaines activités ou consommations qui prennent beaucoup ou trop de place dans nos vies ! Ainsi, certains vont renoncer aux écrans, à certains jeux sur Internet, d’autres au café, au chocolat, etc. Chacun peut se placer devant Dieu et définir ce qui lui convient. 

Ce temps de privation partielle doit permettre à prioriser notre relation avec Dieu et nous faire réaliser que la vraie joie, la vraie plénitude, les vraies satisfactions dans la vie viennent toutes de lui ! Mais c’est aussi et avant tout un temps de la recherche de la manifestation de la gloire de Dieu, de sa puissance, de son amour, dans nos vies, dans l’Eglise et dans notre région !

Share
Sujets d’intercession
Prière pour le réveil
Prière pour la moisson
Le Centre de vie
Projets et groupes
Prière pour le canton et la Suisse

Laisser un commentaire